Beauté Lifestyle

Beauté zéro déchet

8 octobre 2018

Les magazines 60 millions de consommateurs et UFC que choisir ont dévoilé ces dernières années des dossiers peu glorieux sur nos cosmétiques. Ils contiennent beaucoup trop d’ingrédients nocifs pour notre santé et notre environnement. D’un autre côté, la quantité de déchets à doublé en 40 ans, le plastique est présent partout. Il envahit nos poubelles et s’insinue même, sous forme de micro-billes, dans la composition de nos produits de beauté que nous utilisons au quotidien. Vous avez envie de passer à une routine beauté zéro déchet ?

Alors pour éviter tous ces emballages et ces ingrédients controversés, je vous ai fait une sélection des indispensables à avoir dans sa salle de bain. Pour les plus motivées, je vous propose également des recettes plutôt faciles à réaliser, pour encore plus d’écologie et d’économie. Des petits gestes pour essayer de moins consommer, moins polluer sans culpabiliser de ne pas être 100% parfait, le principal est de faire un petit pas, un petit peu chaque jour, d’être en accord avec soi-même. Installez-vous bien confortablement, prenez une tasse de thé ou un bon café, cet article est assez long 😉

1/ Soins dentaires

Les brosses à dents sont bien pratiques mais elles sont un fléau pour l’environnement. Elles sont principalement faites de nylon ou de plastique, ne sont pas recyclées, terminent au bout de 3 ou 4 mois d’utilisation, à la poubelle, enfouies dans la nature ou brûlées. Il faut savoir qu’elles peuvent polluer l’environnement durant plus de cinq cents ans. Heureusement des alternatives existent. On trouve des versions compostables et biodégradables, composées de bambou ou d’amidon de maïs. Ou bien des brosses à dents en plastique recyclé et recyclables dont les fabricants proposent de les récupérer après usage pour les retransformer en matière première.

Les tubes de dentifrice sont aussi une grande source de pollution, ces bouts de plastiques ne sont pas recyclables. Ils contiennent également des perturbateurs endocriniens et des tensioactifs dangereux pour la santé. Ces composés toxiques interfèrent avec notre système hormonal et sont à éviter. La solution ? Se tourner vers des versions plus saines ou fabriquer son propre dentifrice.

Recette du dentifrice solide maison

Pour un petit pot de 20g. (équivalent du Crystal de chez Pachamamaï)

  • 1 CAS de carbonate de calcium (ou blanc de Meudon)
  • 1/2 CAS d’argile blanche
  • 1/2 CAS d’argile verte
  • 1/2 CAS de xylitol
  • 1/2 CAS d’huile végétale de coco
  • 1/2 CAS de tensioactif SCI (Sodium Cocoyl Isethionate, dérivé de l’huile de coco)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe des champs
  • 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (non obligatoire, juste pour la fraicheur)

Les ingrédients sont disponibles chez AromaZone ou MyCosmetik, ou dans des boutiques bio. Les dosages sont en cuillère à soupe, c’est plus simple et plus rapide que de les peser.

  1. Pensez à bien désinfecter vos ustensiles et plan de travail à l’alcool à 70°C.
  2. Faites fondre l’huile de coco et le SCI au bain-marie, mélangez bien jusqu’à ce soit liquide puis incorporez les poudres.
  3. Dès l’obtention d’une pâte homogène, sortez du feu et ajoutez les huiles essentielles puis mélangez. Videz rapidement dans le pot et tassez.
  4. Laissez reposer 2h au frigo pour que le dentifrice se solidifie.
  5. Super simple à utiliser et transporter, il suffit de mouiller votre brosse à dents et de la frotter dessus.

  1. Brosse à dents My Boo Company, à partir de 5,50€.
  2. Recharges 3 têtes Lamazuna, 9,90€
  3. Brosse à dents rechargeable Lamazuna, 7,30€
  4. Dentifrice solide Crystal en boîte rechargeable Pachamamaï, 12€, recharge à 9,90€ (20g.)
  5. Dentifrice solide à la menthe Les Savons de Joya, 11€ (40g.)
  6. Dentifrice solide à la menthe poivrée Lamazuna, 8,50€ (17g.)

2/ Déodorant

Les déodorants contiennent presque tous des sels d’aluminium et des parabens, suspectés de favoriser le développement de cancers du sein. Pour les éviter, privilégiez les ingrédients naturels tels que le bicarbonate de soude, l’huile de coco, la fécule de maïs et quelques gouttes d’huiles essentielles.

Vous pouvez utiliser le bicarbonate de soude brut, mettez-en un peu dans le creux de votre main puis passez sous vos aisselles en massant légèrement. Il ne bloque pas la transpiration mais empêche la prolifération des mauvaises odeurs. Il faut le choisir ultra-fin pour éviter tout risque d’irritation, celui de la marque Anaë est parfait. Certaines mettent juste quelques gouttes d’huile essentielle de palmarosa, apparemment c’est efficace.

Recette du déodorant solide maison

  • 20g. / 4 CAS d’huile de coco
  • 15g. / 1 CAS de cire d’abeille (à doser selon la consistance souhaitée, déo plutôt solide ou crémeux)
  • 10g. / 2 CAS de bicarbonate ultra-fin, à remplacer par de l’argile blanche si vous avez la peau sensible et réactive
  • 2 CAS de fécule de maïs ou Maïzena
  • 20 gouttes d’huile essentielle de citron (action antibactérienne et antiseptique), photosensibilisante, à éviter en plein été
  • 10 gouttes d’huile essentielle de tea tree (action antibactérienne et antifongique)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (parfume, action antibactérienne et antifongique)
  • 5 gouttes de vitamine E (pour la conservation)

Les ingrédients sont disponibles chez AromaZone ou MyCosmetik, ou dans des boutiques bio. Vous pouvez choisir d’autres huiles essentielles en fonction de vos envies, ou bien faire une version de ce déodorant sans huiles essentielles si vous avez une peau très réactive, faites un essai avant.

  1. Pensez à bien désinfecter vos ustensiles et plan de travail à l’alcool à 70°C.
  2. Faites fondre la cire d’abeille et l’huile de coco au bain-marie.
  3. Quand l’aspect est bien liquide, retirez du feu et ajoutez aussitôt la fécule de maïs, le bicarbonate de soude (ou argile blanche) et les gouttes d’huiles essentielles.
  4. Versez immédiatement le mélange dans votre stick vide, un petit pot ou un moule.
  5. Laissez prendre 2h au frigo. Et c’est prêt ! À appliquez en petite quantité sous les aisselles pour éviter de tacher vos vêtements.

Précautions avec les huiles essentielles : L’huile essentielle de citron est photosensibilisante. Il ne faut pas s’exposer au soleil après une application cutanée. L’huile essentielle de Tea Tree est plutôt bien tolérée. Elle peut être utilisée par toute la famille sauf les femmes enceintes de moins de 3 mois.  L’huile essentielle de palmarosa ne peut pas être utilisée chez la femme enceinte et allaitante ni chez l’enfant de moins de 3 ans.

  1. Baume déodorant fraîcheur parfum menthe citrus Gaiia, 12€ (50g.)
  2. Déodorant solide avec boîte sans huiles essentielles Les Savons de Joya, 5,90€ (35g.)
  3. Baume déodorant naturel Le Poudré Clémence & Vivien, 8,90€ (50g.)
  4. Déodorant solide au palmarosa Lamazuna, 9,90€ (30g.)

3/ Savons et shampooings

Avant que les industriels n’inventent les gels douches remplis d’ingrédients douteux, nous utilisions des savons pour nous laver. Alors pourquoi faut-il s’y remettre ? Si vous le choisissez saponifié à froid et riche en glycérine, le savon hydrate et adoucit la peau. Il se conserve super longtemps, est ultra économique, parfait pour voyager et ne produit pas de déchet. Les vrais savons de Marseille et d’Alep sont aussi excellents pour la peau et sont également multi-usages.

En fabriquant nous-mêmes notre shampooing sous forme solide, on pourrait remplacer les 552 millions de bouteilles en plastique achetées annuellement. La plupart des shampoings solides représentent l’équivalent de trois bouteilles de shampoing liquide, soit jusqu’à 80 lavages des cheveux. Un intérêt aussi bien écologique qu’économique. Voici une recette si vous voulez essayer.

 

  1. Savon Unique surgras Gaiia, 5,90€ (100g.)
  2. Savon amande douce et avocat Les Savons de Joya, 5,90€ (100g.)
  3. Shampooing cheveux abîmés et colorés Les Savons de Joya, 7,10€ (75g.)
  4. Shampooing solide au chocolat Lamazuna, 9,90€ (55g.)

4/ Baume à lèvres

On en badigeonne nos lèvres plusieurs fois par jour et pourtant une étude UFC que choisir a épinglé une dizaine de produits comportant des substances toxiques, comme des perturbateurs endocriniens ou des huiles minérales cancérogènes. Ces produits sont nocifs s’ils sont ingérés. Parmi les références citées par le magazine, on retrouve des marques très prisées : Yves Rocher, Labello, La Roche-Posay, Avène. Au total, l’association a testé 21 sticks à lèvres, dont trois contiennent un conservateur, le BHT, considéré comme un perturbateur endocrinien. Pour y échapper, il suffit de fabriquer son propre baume à lèvres, la recette est toute simple et ne demande pas beaucoup d’ingrédients.

Recette baume à lèvres maison

  • 1 CAC de beurre végétal (karité ou cacao)
  • 1 CAC d’huile végétale (noyau d’abricot, amande douce, olive, coco…)
  • 1/2 CAC de cire d’abeille
  • 2 gouttes de vitamine E (pour la conservation)

Les ingrédients sont disponibles chez AromaZone ou MyCosmetik, ou dans des boutiques bio. Pour pouvez y ajouter des colorants alimentaires ou des parfums naturels pour personnaliser votre baume.

  1. Pensez à bien désinfecter vos ustensiles et plan de travail à l’alcool à 70°C.
  2. Faites fondre au bain-marie le beurre végétal, l’huile végétale et la cire.
  3. Une fois le tout bien fondu, ajoutez la vitamine E. Remuez bien.
  4. Versez le tout rapidement dans votre pot ou stick vide.
  5. Laissez refroidir votre baume au frigo.

5/ Cotons

La production de coton est très polluante. Sa culture requiert une très grande quantité d’eau, l’utilisation de pesticides et de produits chimiques pour traiter, nettoyer et blanchir la fibre. Une femme durant toute sa vie en utiliserait l’équivalent de 7 mètres cubes de coton jetable. Les cotons-tiges en plastique, quand à eux, vont être interdits à partir du 1er janvier 2020. Ils font partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques, selon la porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe. Plus de 16.000 ont été retrouvés dans les rivières ou sur les littoraux européens en 2015. Voici des alternatives écologiques pour remplacer ces produits polluants.

  1. Kit Eco Belle Bois Les Tendances d’Emma 15 carrés démaquillants, 24,90€
  2. Coffret de 20 lingettes lavables Lamazuna, 25€
  3. Éponge de konjac Lamazuna, 8,50€
  4. Oriculi, cure-oreilles Lamazuna, 4,50€

 

Je n’ai pas parlé des crèmes pour le visage car je n’ai pas trouvé de solution zéro déchet qui me corresponde. J’ai essayé l’huile de jojoba avec et sans gel d’aloe vera mais ma peau n’a pas bien réagi. Pour l’instant, je me fournis en soins visage principalement chez Léa Nature, leurs gammes So Bio Etic Aloe Vera et Précieux Argan me conviennent parfaitement et sont à petits prix, j’essaye de privilégier les pots en verre réutilisables.

J’espère que cet article vous a plu et donné envie de changer quelques habitudes dans votre routine beauté, d’adopter de nouveaux gestes zéro déchet.

 

5€ de réduction sur le site Les Savons de Joya avec le code 192717102.

 

Cet article n’a qu’une visée informative et ne saurait se soustraire au conseil d’un professionnel de santé. Pour l’utilisation des huiles essentielles, il est recommandé de s’adresser à un professionnel de l’aromathérapie afin de recueillir des informations personnalisées et sécurisées, adaptées à votre situation médicale, votre profil et votre âge.

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

    Répondre