Cohérence cardiaque

© Mayur Gala

La méthode de la cohérence cardiaque permet de lutter très efficacement contre les effets psychosomatiques du stress, procure une meilleure régulation émotionnelle et renforce le système immunitaire. Elle nous apprend à contrôler notre respiration afin de réguler notre stress et notre anxiété. Cette technique simple permettrait même de réduire aussi la dépression et la tension artérielle.

Pour entrer en cohérence cardiaque rien de plus simple : il suffit de respirer 6 fois (6 inspirations / expirations) par minute pendant 3 à 5 minutes.

CoherenceCardiaqueSchemaLa cohérence cardiaque est au maximum lorsque cette fréquence de résonance de 6 cycles respiratoires par minute est atteinte. C’est une constante physiologique connue et reconnue depuis longtemps. Pratiquer des séances de respiration à 6 cycles complets par minute, c’est-à-dire 6 inspirations / expirations par minute revient à inspirer pendant 5 secondes puis expirer pendant 5 secondes, 6 fois.

  • Inpirez profondément par le nez pendant 5 secondes en adoptant une respiration abdominale (c’est-à-dire en laissant le ventre se gonfler)
  • Soufflez profondément par la bouche pendant 5 secondes, toujours avec le ventre.
  • Recommencez cette alternance inspiration/expiration 18 à 30 fois (6 respirations par minute pendant 3 à 5 minutes).

Pour cet exercice de cohérence cardiaque, mieux vaut privilégier un endroit calme et confortable.

Sachez que pour des raisons anatomiques et physiologiques, la cohérence cardiaque ne fonctionne pas bien en position couchée. Mieux vaut pratiquer assis confortablement sur une chaise, le dos bien droit (mais pas rigide), les deux pieds au sol, ou debout.

Pratiquez cet exercice pendant 5 minutes 3 fois par jour. Il faut environ deux semaines de pratique pour commencer à adopter une respiration en fréquence 6 de manière automatique et pour en observer des résultats tangibles.RespiRelaxIphone

Sur les conseils de ma kiné, j’utilise l’app RespiRelax, pas besoin de compter, on se concentre uniquement sur sa respiration.

TwitterGoogle+Facebook