Beauté Bien-être Lifestyle

Huiles essentielles, notre top 10

6 avril 2020

Les huiles essentielles possèdent de nombreux bienfaits, elles sont devenues des indispensables de la trousse de secours. Idéales pour tous les bobos du quotidien, elles aident à prévenir les infections respiratoires, calmer un mental trop agité, soulager les bleus, apaiser les courbatures… leur champ d’action est très varié. Vous pouvez également les utiliser pour la préparation de vos soins maison et vos produits ménagers.

L’origine

L’utilisation des huiles essentielles s’appelle l’aromathérapie. Ce terme a été inventé au début du XXè siècle par le chercheur français René-Maurice Gattefossé. En 1964, le médecin français Jean Valnet a publié un ouvrage détaillé sur l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques intitulé Aromathérapie, Traitement des maladies par les essences des plantes. Elles permettent le traitement de diverses douleurs, troubles et pathologies.

@passeportsante.net

Il existe plusieurs méthodes d’extraction des huiles essentielles. Le procédé le plus courant est la distillation à la vapeur d’eau. Trois grandes cuves sont liées entre elles par des petits tubes. La première cuve reçoit de l’eau et la seconde les végétaux. L’eau, chauffée, permet à la vapeur de passer dans la cuve percée contenant les plantes. La vapeur circule à travers les végétaux et se charge de ses principes actifs. Puis, la vapeur s’échappe par un tuyau (en forme de serpentin) pour baigner ensuite dans un récipient d’eau froide. Ainsi refroidie, la vapeur se condense en gouttelettes et arrive dans la troisième cuve : on appelle cette cuve « l’essencier ». L’huile essentielle étant plus légère que l’eau, il suffit de récupérer la substance en surface. Ce mode de distillation permet d’obtenir deux substance : l’huile essentielle et l’hydrolat (ou eau florale). L’eau restant en dessous, par simple différence de densité, sera alors utilisée pour en faire des eaux florales.

Comment choisir ses huiles essentielles ?

Pour profiter pleinement de leur vertus il est recommandé d’utiliser exclusivement des huiles essentielles chémotypées (CT), 100% pures et naturelles, botaniquement et biochimiquement définies (H.E.B.B.D.). Préférez des huiles essentielles issues de l’Agriculture Biologique, de culture sauvage de régions éloignées des zones polluées ou issues de cultures traditionnelles contrôlées dans des zones rurales non polluées.

Où les acheter ?

Vous pouvez vous procurer vos flacons d’huiles essentielles dans les pharmacies, les parapharmacies, les magasins bio, spécialisés ou en ligne, en voici une liste non exhaustive.

Comment les utiliser ?

  • Par voie orale : 1 à 2 gouttes 3 fois par jour pour l’adulte. Ne jamais les utiliser pures dans la bouche, il faut déposer les gouttes sur un support solide, tel qu’un demi-sucre, de la mie de pain, un comprimé neutre, ou une demi-cuillère de miel. Il est aussi possible d’utiliser une demi-cuillère d’huile végétale, les huiles essentielles se mélangeant bien dans de l’huile végétale.
  • Par voie cutanée : certaines huiles peuvent s’utiliser pures ou alors diluées. La posologie est de 1 à 5 gouttes par application 3 fois par jour pour les adultes. Il faut diluer 1 dose d’huile essentielle pour 2 doses d’huile végétale. Par exemple, 5 gouttes d’huile essentielle sont à diluer dans 10 gouttes d’huile végétale.
  • En diffusion : grâce à un diffuseur d’huiles essentielles, quelques gouttes pendant 10 minutes toutes les heures. Attention, toutes les huiles essentielles ne sont pas bonnes à diffuser. Une huile essentielle ne doit pas être diffusée en continu, ni en présence d’enfant de moins de sept ans, d’asthmatique ou de personnes ayant des problèmes respiratoires. Il convient d’arrêter la diffusion et d’aérer dès l’apparition de la moindre sensation gênante.
  • En inhalation sèche : déposez quelques gouttes sur un tissu et respirez.
  • En inhalation humide : 10 gouttes dans un bol d’eau chaude ou un inhalateur, 15 minutes maximum.

Huile essentielle de lavande fine ou vraie

Originaire du sud de la France, l’huile essentielle de lavande est l’indispensable de la trousse familiale. Elle est antispasmodique, cicatrisante, régénérante, anxiolytique, équilibrante du système nerveux, anti-inflammatoire, antiparasitaire, réparatrice, décontractante musculaire…

Elle s’utilise pour les troubles nerveux, douleurs musculaires, troubles du sommeil, stress, choc émotionnel, brûlures, spasmes digestifs, piqûres d’insectes…

  • Relaxation : massez-vous les pieds avec de l’huile essentielle de lavande diluée. Ou en diffusion avant de vous endormir, pendant une séance de méditation ou de yoga.
  • Insomnie : quelques gouttes sur un mouchoir ou votre oreiller, à respirer pour vous endormir.
  • En période de poux : déposez quelques gouttes sur le peigne de votre enfant avant de le coiffer. (Dès 3 ans, à renouveler chaque matin, avant l’école)
  • Stress : quelques gouttes sur vos poignets et respirez
  • Confort articulaire et musculaire : massez les zones douloureuses avec quelques gouttes mélangées à une huile végétale.
  • Piqûre d’insecte : une goutte pure sur le bouton.

Huile essentielle de ravintsara

Le Ravintsara est une plante originaire de Madagascar. Elle se distingue par sa taille et son feuillage orné de baies rouges. Son nom vient du malgache ravina, feuille, et tsara, bonne. Elle est parfois confondue avec le Ravensara, ce sont deux espèces différentes. Elle est anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne, antifongique, stimulante du système immunitaire.

Elle est très efficace pour prévenir ou lutter contre les infections respiratoires (rhumes, encombrement des bronches), infections virales (grippe, zona, herpès), prévention de la grippe…

  • Assainir l’atmosphère : diffusez 2 fois par jour.
  • Affections hivernales : mélangez dans un flacon de 30ml, 100 gouttes d’huile essentielle de ravintsara et compléter avec une huile végétale de jojoba par exemple. Appliquez sur votre poitrine 4 à 6 fois par jour.
  • Dégager la respiration : en inhalation sèche (quelques gouttes sur un mouchoir, à respirer) ou humide (quelques gouttes dans un bol d’eau chaude, respirez les vapeurs).
  • En prévention de la grippe et des virus : déposez quelques gouttes, pures ou diluées, sous votre plante de pieds, votre poitrine et vos poignets.
  • Se détendre : mélangez quelques gouttes à votre huile végétale, massez votre colonne vertébrale et votre plexus solaire.

Huile essentielle de tea tree

Petit arbre au feuillage léger, l’arbre à thé est cultivé en Australie, Tasmanie, Afrique du Sud, Inde, Malaisie. Il a été découvert par le capitaine Cook. Les navigateurs anglais faisaient infuser ses feuilles comme du thé, d’où son nom. À l’origine, les feuilles de divers Melaleuca étaient traditionnellement utilisées par les aborigènes d’Australie contre le rhume, la fièvre et les congestions. Ils écrasaient les feuilles pour en inhaler l’essence ou les faisaient infuser pour en boire la tisane. Cette huile polyvalente a beaucoup de vertus, elle est notamment anti-infectieuse, antifongique, antivirale, antiparasitaire, énergisante.

Elle s’utilise pour traiter acné, mycoses, infections cutanées, hygiène bucco-dentaire, gingivites, fatigue psychique, infections respiratoires, circulation veineuse…

  • Bouton : appliquez une goutte localement ou ajouter quelques gouttes à votre crème.
  • En période hivernale : quelques gouttes dans une huile végétale, à appliquer sur la gorge et la poitrine.
  • Fatigue physique et mentale : diffusez dans l’atmosphère quelques gouttes dès que vous en ressentez le besoin.
  • Infections de la sphère génitale (cystite, herpès, mycose, vaginite) : massez votre bas-ventre avec quelques gouttes diluées dans une huile végétale.
  • Problème de circulation : massez vos jambes avec quelques gouttes diluées dans une huile végétale.
  • Assainir : mélangez quelques gouttes à votre lessive ou vos produits beauté faits maison.

Huile essentielle de gaulthérie

La gaulthérie est originaire de Chine et d’Amérique du Nord, mais on peut également la trouver en Australie. Elle pousse principalement sur des sols sableux, dans les bois, les pentes montagneuses ensoleillées et les marais acides. C’est un arbuste avec des feuilles odorantes en forme de petites cloches. Elle est antalgique, antirhumatismale, anti-inflammatoire, anti-spasmodique, stimulante du foie. Utilisée pure ou à trop forte dose, l’huile essentielle de gaulthérie peut provoquer des irritations cutanées. Il est donc recommandé de tester votre tolérance à cette huile en l’appliquant en faible dose au creux de votre coude.

L’huile essentielle de gaulthérie est le meilleur antidouleur musculaire et articulaire, elle est très utilisée par les sportifs. Son efficacité a été prouvée pour les crampes, contractures, efforts sportifs, arthrose, arthrite, migraines. Elle va vite devenir un indispensable.

  • Insuffisance hépatique : mélangez 1 goutte d’huile essentielle de gaulthérie, 1 goutte d’huile essentielle de citron dans 2 à 4 gouttes d’huile végétale. Massez au niveau du foie pendant 20 minutes, jusqu’à absorption de la préparation après le repas du soir. Renouvelez ce massage pendant vingt et un jours.
  • Douleur dentaire : mélangez 4 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie à 4 gouttes d’huile végétale et massez la joue du côté de la dent douloureuse.
  • Angoisse, nervosité, stress : utilisez en olfaction, en diffusion ou en inhalation.
  • Douleurs musculaires et articulaires : quelques gouttes dans une huile végétale, à appliquer sur les zones douloureuses.

Huile essentielle d’hélichryse italienne

L’hélichryse ou immortelle est une vivace, elle se reconnaît à son feuillage gris, ses fleurs jaune et son odeur de curry. La plante fournit peu d’huile essentielle, elle est très précieuse. Elle est un peu chère mais est très efficace. Elle est anti-hématome, anti-inflammatoire, cicatrisante, veinotonique capillaire, anti-coagulante, anti-spasmodique.

L’huile essentielle d’hélichryse italienne est traditionnellement utilisée pour les bleus et hématomes, sur les varices, les jambes lourdes. Elle favorise également la cicatrisation après une chirurgie.

  • Problèmes de circulation : massez vos jambes avec quelques gouttes diluées dans une huile végétale.
  • Bleus et coups : pure pour les adultes, diluée pour les enfants dans une huile végétale d’arnica par exemple, à appliquer sur la zone concernée.
  • Choc émotionnel : quelques gouttes dans une huile végétale, massez votre plexus solaire, les voûtes plantaires et la zone du 3ème œil.

Huile essentielle de citron

Petit arbre au tronc vert clair, le citronnier produit en même temps ses fleurs blanches au parfum subtil et ses fruits à la pulpe acide. Il est cultivé dans les régions à climat semi-tropical. L’huile essentielle est obtenue après pressage du fruit et distillation à la vapeur d’eau. Ses propriétés principales sont stimulante, anti-infectieuse, bactéricide, antivirale, antifongique, antiseptique atmosphérique. Cette huile est photo-sensibilisante, à utiliser avec précaution si vous vous exposez au soleil.

L’huile essentielle de citron est utilisée en cas de troubles de la digestion, nausées, baisse de tonus, pour le renforcement du système immunitaire, en prévention des contagions hivernales.

  • Tonus : diffusez quelques gouttes quand vous vous sentez fatigués.
  • Confort digestif, mal des transports : prenez 1 goutte dans un peu d’huile d’olive ou sur un 1/2 sucre ou un comprimé neutre après le repas ou avant votre trajet.
  • Purifier : son parfum délicieusement fruité et son action assainissante, en font l’alliée idéale à ajouter à vos produits ménagers.

Huile essentielle de menthe poivrée

Plantes vivaces des pays tempérés, les menthes forment une famille très nombreuse. La menthe poivrée, issue d’une hybridation naturelle, se reconnaît à ses tiges violacées de section carrée, ses feuilles vert sombre et son odeur piquante. L’huile essentielle de menthe poivrée est antispasmodique, analgésique, anesthésique, anti-infectieuse, tonique…

Elle est principalement utilisée en cas de troubles digestifs, troubles respiratoires, maux de tête, problème de concentration, chocs, coups.

  • Maux de tête : effectuez un massage circulaire au niveau de vos tempes et votre nuque avec 2 à 4 gouttes diluée dans une huile végétale.
  • Troubles digestifs : 1 à 3 gouttes dans un peu d’huile d’olive ou sur un 1/2 sucre ou un comprimé neutre, 1 à 3 fois par jour.

Huile essentielle de basilic tropical

Il existerait jusqu’à 150 espèces de basilic différentes. Le basilic est une plante annuelle touffue, de 20 à 60 centimètres de hauteur, pourvue de feuilles ovales, de couleur vert clair à vert foncé. Elle pousse sur un sol riche, bien drainé et exposé au soleil. Elle est sensible au gel. Les fleurs blanches se regroupent en épis à l’extrémité des tiges. L’huile essentielle de basilic tropical est antioxydante, antispasmodique, antalgique, antifongique, antivirale, antibactérienne, anti-inflammatoire, insecticide, antistress, sédative. Elle ne se pose jamais pure sur la peau.

Elle est à utiliser en cas de hoquet, spasmes digestifs, ballonnements, spasmophilie, anxiété, polyarthrite rhumatoïde, pour éloigner les moustiques (mélangée à d’autres huiles essentielles insectifuges).

  • Problèmes de digestion, fatigue, douleurs dues au cycle féminin : effectuez un massage du bas-ventre avec 1 goutte diluée dans 4 gouttes d’huile végétale.
  • Angoisse : posez 1 à 2 gouttes sur un mouchoir et respirez.
  • Rhumatismes : effectuez un massage de la zone douloureuse avec 1 goutte diluée dans 4 gouttes d’huile végétale.
  • Spasmophilie : 1 goutte sous la langue ou un comprimé neutre, 1 à 2 fois par jour.

Huile essentielle de palmarosa

Originaire d’Inde, le palmarosa ou géranium des Indes, appartient à la même famille que la citronnelle. Il est cultivé dans les régions tropicales, il peut atteindre 3 mètres de haut. Les grandes feuilles diffusent un délicieux parfum de rose, il est très appréciée dans les cosmétiques maison. L’huile essentielle de palmarosa est antibactérienne, antifongique, antispasmodique, antiseptique, assainissante.

Elle est particulièrement utilisée pour soulager les gênes urinaires, les troubles gynécologiques, les troubles respiratoires, les mycoses, les spasmes digestifs, les troubles cutanés.

  • Problèmes de peau, cicatrice : mélangez quelques gouttes dans une huile végétale et appliquez sur la zone concernée.
  • Fatigue : diffusez quelques gouttes pour vous tonifier.
  • Cystite : mélangez quelques gouttes dans une huile végétale et massez votre abdomen.
  • Troubles respiratoires : mélangez quelques gouttes dans une huile végétale et massez votre gorge, votre poitrine, votre dos, vos plantes de pieds.

Huile essentielle de camomille romaine

Petite herbe vivace, la camomille aime les terrains siliceux et nécessite un climat tempéré pour pousser. Ses fleurs sont jaunes et blanches, se dressant seules au bout d’une tige. On dit de ses feuilles qu’elles sont « plumeuses ». La camomille ressemble beaucoup aux marguerites et aux pâquerettes.

L’huile essentielle de camomille romaine est calmante, apaisante, anti-inflammatoire, antispasmodique. Elle est très douce et parfaitement tolérée par les bébés et les femmes enceintes.

Elle est utilisée en cas de stress, angoisse, insomnie, arthrite, poussées dentaires, colique du nourrisson.

  • Crise d’angoisse : déposez une goutte sur un mouchoir et inhalez. Ou diluez 2 à 3 gouttes dans une huile végétale et appliquez sur les avant-bras et poignets et respirez.
  • Colique du nourrisson : 1 goutte dans 20 ml d’huile d’amande douce et massez délicatement le ventre et/ou le bas du dos de votre bébé.
  • Problèmes de digestion, douleurs dues au cycle féminin : effectuez un massage du bas-ventre avec 1 goutte diluée dans 4 gouttes d’huile végétale.
  • Arthrite : effectuez un massage de la zone douloureuse avec 1 goutte diluée dans 4 gouttes d’huile végétale.

 

Cet article n’a qu’une visée informative et ne saurait se soustraire à l’avis d’un praticien. Les huiles essentielles, produits naturels à base de plantes ne sont pas sans danger. En effet, ce sont des huiles hautement concentrées en produits très actifs, qui peuvent très facilement pénétrer dans l’organisme même appliquées localement. Les huiles essentielles sont donc des produits très rapidement toxiques si elles sont mal utilisées. Les huiles essentielles sont à éviter, sauf contre-avis médical, chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 7 ans et parfois de moins de 12 ans, les personnes souffrant d’épilepsie, les personnes souffrant de pathologies cancéreuses, avec précaution chez les personnes âgées 

Sources : doctissimo, aromazone, naturactive

close

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

    Répondre