Bien-être Lifestyle

Les 5 signes du stress

18 février 2019

Vous vous sentez fatigué, énervé… de toute évidence, comme bon nombre de français vous êtes stressé. Oui mais à quel point ?

J’entends fréquemment dire que le stress est la maladie du siècle ; présent partout, il est aujourd’hui mis en cause dans de nombreuses maladies physiques et psychologiques. Il agit sur notre mental mais aussi notre système immunitaire, digestif, notre sommeil et même notre libido. Alors je vous propose de vérifier si vous êtes vraiment stressé et surtout de voir comment on peut y remédier !

Vous dormez mal

Insomnie, réveils intempestifs, difficultés d’endormissements ou même cauchemars ; votre inconscient tente de vous faire passer le message ! L’organisme stressé sécrète une hormone, le cortisol qui va, entre autres, perturber la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil, d’où des troubles du sommeil significatifs.

Vous avez mal partout

Tensions musculaires, raideurs dans les articulations, votre corps est comme « crispé » en permanence. A l’origine de l’humanité, le cortisol (associé à l’adrénaline) avait pour vocation d’informer l’homme d’un danger imminent, le corps se préparant à agir en conséquence (fuir le danger). Au quotidien, un stress qui ne redescend pas va laisser votre organisme sous l’emprise de cette hormone du stress et provoquer des douleurs.

Vous êtes épuisé

Peu importe le nombre d’heures de sommeil que vous engrangez, vous avez l’impression d’être en permanence fatigué et ce, dès le matin au réveil.
C’est durant la nuit, lorsque nous dormons que le corps se répare ; le cortisol perturbant le sommeil réparateur empêche ce travail et donne un sommeil de mauvaise qualité.

Vous êtes de mauvaise humeur

Les troubles de l’humeur sont un des signes principaux du stress. Enervé ou au contraire abattu, vous n’êtes pas dans votre état normal. Ne pas réussir à évacuer ce stress est non seulement vécu comme une agression par l’organisme mais il vous donne aussi un sentiment d’échec et d’incompétence qui peut littéralement ruiner votre moral.

Vous êtes souvent malade

Tous les virus qui passent sont pour vous ? votre système immunitaire est défaillant à cause du stress : sous tension, non seulement il n’agit pas efficacement contre les attaques mais une fois les microbes présents, il sur-réagit et prend toute votre énergie pour combattre un simple rhume et votre état de fatigue général ne fait qu’amplifier le phénomène.

Alors comment baisser son niveau de stress ? 

En dormant

Le sommeil est une priorité, mettez toutes les chances de votre côté en dormant dans une pièce à 19° maximum, après un dîner pas trop riche et surtout, ne ratez pas le train du sommeil : aux premiers signes d’endormissement, vite, au lit ! L’homéopathie ou l’aromathérapie offrent également des solutions douces et adaptées qui peuvent vous aider à retrouver un bon sommeil.

En prenant soin de son corps

Optez pour une activité relaxante. Yoga, marche, méditation ou sport, en vous tournant de préférence vers les pratiques qui travaillent sur la respiration et la posture. Tout comme le moral influe sur la posture, l’inverse est vrai et mettre son corps dans une attitude normalement associée au bien-être transmet au cerveau un message … de bien-être, magique !

En se faisant plaisir

Demandez-vous ce qui vous fait du bien. Vous aimez mettre la musique à fond et danser, diner avec vos amis, cuisiner, les balades en forêt ? Pratiquer les activités qui nous font plaisir font sécréter au cerveau de l’endorphine, l’hormone du bien-être qui combattra les effets du cortisol et fera baisser votre niveau de stress.

En s’organisant

Lorsque l’on ne sait pas à quoi s’attendre, que l’on se sent débordé, le stress prend le dessus. Au travail ou à la maison, posez les choses à plat : listez les tâches à réaliser et donner leur des priorités puis notez les actions correspondantes. Simple certes, mais efficace ; en faisant cela, vous reprenez le contrôle sur les choses et votre cerveau se trouve apaisé.

Ce qu’il faut retenir

Le stress est très présent dans notre mode de vie moderne mais il n’est pas une fatalité ! un simple travail sur notre hygiène de vie peut nous permettre de le garder à distance : une activité physique régulière, un travail de respiration, un sommeil de qualité et surtout du temps pour soi…

Toutefois si vous n’arrivez pas à vous en débarrasser et qu’il vous pèse au quotidien, il peut être précurseur d’une dépression, il ne faut donc pas hésiter à en parler à votre médecin ou à vous faire aider par un professionnel.

Article invité : bonheuretsante.fr

Sources : doctissimo.fr / psychologies.com / huffingtonpost.fr / e-sante.fr / passeportsante.net / pleinesantenaturelle.com

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

    Répondre