Bien-être Food Lifestyle

Quelle eau choisir ?

19 mars 2018

L’eau du robinet, plus populaire que l’eau en bouteille. La plupart des Français (54%) consomment plus souvent de l’eau du robinet que de l’eau en bouteille (36%).

L’eau du robinet

Elle n’inspire pas toujours confiance, à tort, puisqu’elle est la plus sûre, c’est même le produit alimentaire le plus contrôlé. Elle est majoritairement puisée en profondeur, mais peut aussi être captée en surface, dans les lacs, les rivières et, plus rarement, la mer.

Ses vertus

L’eau du robinet contient des sels minéraux et des oligo-éléments comme le fer, le cuivre et le zinc, dont notre organisme a besoin. L’eau s’enrichit en sels minéraux et en oligo-éléments sur son parcours naturel, au contact du sol et des roches. C’est un produit vivant dont la composition varie selon son origine. Une eau riche en calcaire apporte un complément en calcium et en magnésium indispensables à la santé. Le fluor est l’un des oligo-éléments contenus dans l’eau (0,2 mg de fluor par litre). Il contribue à la prévention des caries dentaires.

Le calcaire, c’est quoi ?

Le calcaire c’est du carbonate de calcium auquel s’ajoute du carbonate de magnésium. La dureté de l’eau (niveau de calcaire dans l’eau) correspond à sa teneur en calcium et en magnésium. Plus elle en contient, plus elle est « dure ». La dureté s’exprime en degrés français (°F). Boire de l’eau calcaire ou dure n’est pas contre-indiqué. L’eau calcaire participe à l’apport journalier en calcium dont l’organisme a besoin (solidification des os, fonctionnement des muscles, transmission de l’influx nerveux, processus de coagulation du sang…).

Son prix

En France, 1L d’eau du robinet coûte, en moyenne, 0,002€ centimes, soit 100 à 300 fois moins qu’une eau en bouteille. L’eau du robinet a l’avantage de ne pas produire de déchets et ne nécessite aucun transport, contrairement à l’eau embouteillée.

Bien boire l’eau du robinet

L’eau est un produit alimentaire. Le temps, la chaleur et la lumière altèrent sa qualité.

  • Le matin, ou après quelques jours d’absence, laissez couler l’eau jusqu’à ce qu’elle soit fraîche.
  • Conservez l’eau au réfrigérateur, dans un récipient propre et bien fermé, et buvez-la dans les 24 heures.
  • Changez régulièrement vos glaçons.
  • N’utilisez pas l’eau chaude pour faire le thé ou le café instantané, mais faites chauffer de l’eau froide. En effet, l’eau froide est plus sûre, car elle n’a pas stagné, chaude, dans un ballon.
  • Ne laissez pas l’eau exposée trop longtemps à la lumière.

Pour connaître les résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable en ligne, commune par commune, c’est ici…

UFC Que Choisir a également publié une carte interactive de la qualité de l’eau du robinet, à partir des analyses de l’eau effectuées entre février 2014 et août 2016, elle est consultable ici.

  1. Charbon actif Binchotan à partir de 6€, en savoir plus ici…
  2. Gourde purifiante ALTER EGO 59,90€
  3. Bouteille 950 ml en verre 100% recyclé, capsule mécanique 5,22€
  4. Bouteille filtrante en verre 650 ml EAU GOOD de BLACK & BLUM 37€
  5. Bouteille filtrante 1,3 L FILL & SERVE MIND de BRITA 24,95€
  6. Pichet carafe filtrante 2 L BOBBLE 25,90€

Perles de céramique EM verts moutons

// NOUVEAUTÉ // Des perles de céramique créées par Les Verts Moutons, pour dire adieu aux bouteilles d’eau en plastique, lourdes, chères et polluantes ! Les perles de céramique éliminent les informations négatives de l’eau du robinet et la redynamisent pour lui rendre son état originel d’eau “vivante”, aux propriétés anti-oxydantes et hydratantes optimales. Tout est expliqué ici.

Le sachet de 15 perles “spécial Carafes” coûte 12,90€, pour une durée de vie illimitée, elles sont disponibles ici.

L’eau en bouteille

L’étiquette «eau en bouteille» rassemble une grande variété de produits. Pour la réglementation, les eaux en bouteille sont toutes des eaux souterraines, mais elles se différencient en eaux minérales naturelles, en eaux de source ou en eaux rendues potables par traitement. Une bouteille d’eau de source peut contenir un mélange de plusieurs eaux, une même marque achetée à Paris ou à Montpellier ne sera pas forcément la même eau.

Les eaux minérales naturelles ont un statut particulier délivré, en France, après avis de l’Académie nationale de médecine. Puisées dans une seule source bien identifiée, elles sont connues pour leur grande pureté et leurs vertus thérapeutiques.

«À l’origine, elles étaient vendues en bouteille de verre, dans les stations thermales, aux patients venus se soigner en cure», raconte Yves Levi. Chaque eau minérale naturelle possède ses propres caractéristiques, «certaines sont très minérales, comme l’eau de Vichy-Saint-Yorre, d’autres très peu, comme l’eau de Volvic». Ces caractéristiques ont leur importance au moment du choix d’une eau minérale naturelle. «Si l’on souffre de carence en calcium, on a en effet plutôt intérêt à prendre une eau riche en calcium», indique le professeur. À part ces cas particuliers, tout est question de goût.

Ses avantages

Son goût est bien meilleur que l’eau du robinet, on ne ressent pas ce “petit goût de chlore” en bouche que l’on pourrait ressentir avec l’eau du robinet.

Ses propriétés minérales sont stables et constantes surtout avec les eaux minérales. Les contrôles sanitaires avec les eaux en bouteille ont lieu très régulièrement et le taux de nitrates (traces de pesticides) est très faible voire quasiment nul.

Ses inconvénients

L’eau en bouteille a un impact environnemental, la fabrication de bouteilles en plastique génère de la pollution surtout lors du transport des bouteilles en camion pour les acheminer dans les points de vente. Cet impact serait moindre en utilisant des bouteilles en verre et en revenant au principe de la consigne.

Le prix de l’eau en bouteille est plus cher que l’eau du robinet. Il faut compter environ 0,20€ le litre pour une eau de source et 0,40€ pour une eau minérale. Raison du prix, le transport, le plastique de la bouteille, la captation de l’eau mais surtout le financement de la marque (marketing, publicité…).

Quelle eau pour quels besoins ?

  • Les eaux riches en sulfates (Vittel, Contrex, Courmayeur, Hépar, San Pellegrino) accélèrent le transit. Attention en cas de diarrhée !
  • Riches en calcium (Vittel, Contrex, Courmayeur, Hépar, La Salvetat, San Pellegrino, Badoit, Quézac, Arvie), elles sont conseillées aux femmes enceintes ou allaitantes, aux adolescents, aux seniors et aux personnes qui consomment peu de produits laitiers.
  • Forte teneur en magnésium (San Pellegrino, Badoit, Quézac, Arvie), elles sont à privilégier en cas d’apport énergétique restreint, de fatigue ou de constipation.
  • Riches en sodium (Quézac, Arvie, Vichy-Célestins, St-Yorre), elles sont à modérer lorsque l’on surveille ses apports en sel et en cas de troubles circulatoires et cardio-vasculaires.
  • Le fluor (Vichy-Célestins, St-Yorre), bon pour l’émail dentaire, néfaste à forte dose.
  • Les eaux les plus riches en sodium et fluor doivent donc être alternées avec d’autres eaux.

 

Sources : sante.lefigaro.fr, leblogderaphaelgruman.fr, bva.fr

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

    Répondre