Bien-être Lifestyle

L’iode

26 octobre 2020

Peau sèche, fatigue, constipation, prise de poids inhabituelle, humeur dépressive, troubles du fonctionnement de la thyroïde, goitre… et si vous manquiez d’iode ?

L’OMS a considéré récemment que l’ensemble de la population mondiale manque d’environ au moins 10% de la valeur recommandée en iode.

1/ À quoi sert l’iode ?

L’iode est un oligo-élément peu connu, indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes. Ces hormones sont essentielles, au stade du foetus pour la formation de son système nerveux, à la puberté et tout au long de notre vie. Son rôle est de réguler le métabolisme de base des cellules de notre corps. Elle contrôle la dépense énergétique, le poids, le rythme cardiaque, l’énergie musculaire, l’humeur, la concentration, la température du corps, la digestion… Toute carence ou excès peut avoir des effets néfastes sur notre santé.

Apports conseillés en Iode (en microgrammes)

Enfants de 1 à 3 ans 80
Enfants de 4 à 6 ans 90
Enfants de 6 à 9 ans 120
Enfants de 10 à 12 ans 150
Adolescents de 13 à 16 ans 150
Adolescentes de 13 à 16 ans 150
Adolescents de 16 à 19 ans 150
Adolescentes de 16-19 ans 150
Hommes adultes 150
Femmes adultes 150
Femmes enceintes (3ème trimestre) 200
Femmes  allaitantes 200
Hommes de plus de 65 ans 150
Femmes de plus de 55 ans 150
Personne de plus de 75 ans 150

Source : Apports nutritionnels conseillés pour la population Française, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments.

En prévision d’une grossesse, certains gynécologues proposent une iodurie, pour connaître le taux d’iode dans l’urine. En cas de carence, un régime spécial peut être mis en place quelques mois avant la conception.

2/ Symptômes les plus courants pouvant être le signe d’une carence en iode

  • Manque d’énergie et fatigue
  • Frilosité
  • Constipation
  • Prise de poids inhabituelle
  • Taux de cholestérol élevé
  • Humeur dépressive, irritabilité
  • Peau sèche
  • Goitre (gonflement à la base du cou)
  • Cycles menstruels irréguliers
  • Infertilité
  • Visage et yeux gonflés
  • Épaississement de la peau
  • Ongles fragilisés
  • Cheveux secs, perte de cheveux
  • Rythme cardiaque ralenti, essoufflement
  • Crampes, raideurs musculaires, douleurs aux articulations
  • Voix plus grave, enrouée
  • Confusion, difficultés à se concentrer, pertes de mémoire, surtout chez les personnes âgées

3/ Où en trouver ?

Nous sommes souvent carencé car l’iode est rare dans le milieu naturel et dans notre alimentation. Pour pallier à ce manque, de nombreux pays ont autorisé dès les années 50 l’enrichissement du sel alimentaire en iode, mais la limitation de la consommation de sel ces dernières années a diminué notre apport. L’iode est principalement d’origine marine : poissons, fruits de mer, algues, sel de mer gris complet, crevettes, morue, on en trouve également dans les haricots verts et les laitages.

Aliments

Teneur en iode en microgrammes pour 100 g

Huile de foie de morue 838
Aiglefin (haddock fumé) 318
Saumon 245
Morue 143
Langoustines 130
Homard 102
Coquillages 78
Huîtres 57
Lard 9,7
Oeufs 9,3
Bacon 7,7
Beurre 5,6
Fromage 5
Porc 4,5
Lait de vache 3,5
Mouton 2,8

Des compléments alimentaires existent pour favoriser une bonne activité thyroïdienne. Si vous pensez être en manque d’iode, consultez votre médecin ou votre naturopathe, qui pourra effectuer une iodurie ou une prise de sang pour vérifier votre taux d’iode. Cet article n’a qu’une visée informative et ne saurait se soustraire au conseil d’un professionnel de santé.

Voici une vidéo qui explique comment fonctionne notre thyroïde et son rôle sur notre organisme.

Sources : lamutuellegenerale.fr, femininbio.com, blog.surf-prevention.com, doctissimo.fr
close

Vous aimerez aussi...

Pas de commentaire

    Répondre